Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2010 2 14 /12 /décembre /2010 23:55

        Le grand navire chavire la ligne d'horizon se met à basculer - non c'est moi qui bascule - le monde ne change pas - une main qui se tend - un oiseau passe - l'oiseau est une roue - la main joue ou gifle - la  cour d'une école - un enfant pas très enraciné - il voulais s'échapper de ce monde qui vacille - la vie l'avait amené là - dans cette famille - dans cette école - il parait que l'on choisit sa vie - pour y survivre il s'était réfugié dans son imaginaire - il dansait ainsi sur le pont du bateau - au grès des vagues - au fil de l'eau - au fil de l'autre - par le hublot on voyait la cour de l'école - un grand pilier central portait l'édifice - plus loin on pouvait voir les salades du père alignées avec une précision mathématique - probablement son espace de rêve à lui - plus loin encore on pouvait voir les maisons du village qui nous encerclaient - derrière tout cela il y avait l'inconnu - derrière cet inconnu il y avait encore l'inconnu - ce manque de certitude nous condamnait à avancer - toujours ce décadrage - cette houle - ce pont de navire sur cette mer - mais jamais de naufrage - j'en étais sur - j'étais protégé - d'ailleurs sur la photo dans le coin en haut à droite une main m'envoie une bouée de sauvetage - je suis seul au monde - non, regardes il y à un personnage à gauche sur le bord du cadre - un petit personnage s'en va par le portail le l'école - hors champ un enfant en pleur - que ce passe t-il dans la tête d'un enfant qui pleure, d'un enfant qui joue, d'un enfant d'un jour - pourquoi moi - pourquoi eux - pourquoi là - pourquoi parler sur cette photo - pourquoi l'avoir prise - pourquoi l'avoir tirer - pourquoi l'avoir sélectionner - elle à au moins 25 ans... je regarde toutes ces images sur la table... toutes ces enfances rattrapées... pour réparer quoi... je ne fais plus de photos comme ça... il n'y a plus de vent.

(texte écrit en écriture automatique devant une série de tirages  sur le thème de l'enfance faits pour une expo dans les années 80...)

enfant-thezier-travers.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by gemelli - dans PHOTOS
commenter cet article

commentaires

hazlo 15/12/2010 16:07


... la photo aussi !


Hazlo 15/12/2010 16:05


Au milieu du texte, au niveau des yeux comme une ligne de fuite, cette phrase : "derrière cet inconnu il y avait encore l'inconnu - ce manque de certitude nous condamnait à avancer"... Alors la
rêverie s'enclenche. Et un peu la gamberge aussi... Je me demande si j'en ai plus qu'avant, des certitudes. Je me demande aussi si j'avance...
Ce texte est superbe.