Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 00:17

        De nos jours il faut oser faire des photos comme ça... je l'ai fait, et même avec un certain plaisir, une lampe FLC de 250 W, un petit réflecteur, une chambre ARCA 8X10", une plaque de verre, du collodion ioduré au Potassium, une exposition de 12 secondes à f 8.... une giclé de sulfate de fer, un coup d'eau, fixage, lavage... et vous avez un "Ambrotype" en 1/4 d'heure.... pour remplacer le Polaroide disparu en 2008... une technique de 1858... stylisme: le révei de tante Yvonne, la balance de l'oncle Henry, le flacon de ma mère, les fleurs séchées de Marie, le collier de Marie-Lise.. les légumes pris dans la cuisine.

Nature-Morte-Large-Sepia.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by gemelli - dans PHOTOS
commenter cet article

commentaires

Tilia 02/03/2011 23:22


Merveilleuse alchimie entre le texte de Proust et l'ambrotype. Je suis épatée ! De quoi confirmer l'existence d'un inconscient collectif...
De plus les éléments de cette composition m'enchantent, subjuguée que je suis par les instruments de mesure du temps, la balance astrologique et le flacon hermétique.


gemelli 03/03/2011 00:15



inconscience totale du photographe



Hazlo 02/03/2011 22:31


Avec grand plaisir!


Hazlo 01/03/2011 09:25


Tu connais ce texte de Proust?
"...Il n'avait pas fallu plus de treize minutes et trente secondes à Tante Yvonne pour éplucher tous les beaux légumes pris dans sa cuisine, pour peser avec soin sur la balance de l'Oncle Henry
tous les ingrédients qu'exigeait sa recette... Un délicieux fumet parfumait déjà la pièce! Elle alla dans sa chambre et attrapa sur la coiffeuse son flacon de parfum en cristal, celui qu'elle avait
hérité de sa mère. Juste une touche, derrière le lobe de l'oreille. Puis elle attacha délicatement autour de son cou le collier qu'elle préférait, cadeau de Marie-Lise, et un sourire aux lèvres
elle trottinait déjà vers la porte d'entrée lorsque la sonnette se fit entendre. Marie était là, un joli bouquet de fleurs séchées la précédait, qu'elle s'empressa d'offrir à son amie. "Des fleurs
séchées! s'écria-t-elle, je les aime tant!"
Ah l'Ambrotype! Ca fait rêver!
Amitiés.


gemelli 02/03/2011 21:18



Tres Etrange coincidence !!! sacré Proust!!! ca fait réver! je vous réserve donc quelques Ambrotypes?